CONSEILS FITNESS
10 Août

10 erreurs à ne pas faire quand on se met au régime

À l’approche de l’été, on est nombreuses à céder au réflexe régime. Pourquoi pas si ça nous permet de nous sentir bien dans notre maillot ?
Pas question toutefois de faire n’importe quoi et de se laisser guider par le dernier régime à la mode, souvent bien trop restrictif et contraignant pour être vraiment efficace !
Afin de mincir intelligemment, nous avons listé pour vous les principales erreurs à ne pas faire lorsque l’on se lance dans un régime !

1- S’affamer
C’est une évidence mais il est bon de le rappeler : s’affamer n’a jamais servi à rien… sinon à s’épuiser physiquement et moralement !
Même les jours où l’on ne fait pas de sport, notre corps travaille en continu pour assurer ses fonctions vitales (respiration, circulation, digestion…) et a donc besoin d’être suffisamment alimenté pour fonctionner correctement !
Lorsque nous avons faim, c’est simplement qu’il nous réclame du carburant ! À trop lutter, nous l’empêchons de faire correctement son job et nous voilà complètement épuisées. Sans compter que la sensation de faim ne fait qu’augmenter, ce qui risque bien de se transformer en gros craquage qui rendra nuls tous efforts que l’on aura faits et qui nous fera culpabiliser…
Si vous avez perpétuellement faim durant votre régime, il y a de fortes chances qu’il ne soit pas adapté !

2- Se frustrer
Tout comme la faim, la frustration est l’un des principaux ennemis du régime. On a tendance à croire que plus une diète est draconienne et qu’elle nous interdit tout plaisir, plus elle est efficace. Or c’est tout le contraire !
Plus on se frustre, plus on risque de se lâcher, de manière disproportionnée ! Pas terrible ni pour la ligne, ni pour le moral !
Il est crucial que votre régime vous permette de vous faire plaisir, sinon, même avec toute la bonne volonté du monde, c’est l’échec assuré !

3- Bannir les féculents
Pain, pâtes, riz, semoule ou pommes de terre trimballent avec eux des années de mauvaise réputation (et la déferlante des régimes hyper-protéinés n’a fait qu’accentuer cela) et on pense souvent qu’il faut les exclure pour perdre du poids…
Or, ces glucides complexes sont le principal carburant dont notre corps a besoin pour fonctionner. En outre, ils sont rassasiants et nous apportent de l’énergie sur la durée.
Top pour rester en pleine forme et pour limiter nos fringales et nos envies de sucre incontrôlées !

4- Faire la chasse au gras
Manger du gras nous fait prendre du gras : encore une fausse croyance largement répandue !
Ce n’est pas aussi simple et notre organisme a besoin de matières grasses pour fonctionner correctement - elles doivent représenter près de 35% de nos apports !
Toutefois, on veillera à privilégier les acides gras insaturés (comme les huiles végétales et les oléagineux) et à limiter sa consommation d’acides gras saturés (présents dans les plats tous préparés, les charcuteries ou encore le fromage) afin que nos apports soient équilibrés et bénéfiques !
Et puis, on oublie souvent que le gras est un exhausteur de goût : il suffit d’un peu d’huile ou de beurre pour donner de la saveur à un plat qui serait autrement bien fade ! On aurait tort de s’en priver !

5- Tout miser sur les produits light
Le recours aux produits allégés en sucres et/ou en gras peut parfois sembler être une bonne idée pour continuer à se faire plaisir sans multiplier les calories.
Seulement, ils ne font souvent que nous donner bonne conscience (on a tendance à en manger deux fois plus) et alimentent notre goût pour le sucre, au lieu de nous faire prendre de bonnes habitudes. Sans compter qu’ils sont souvent bourrés d’additifs qui n’ont rien de très “healthy”.
Mieux vaut déguster un petit carré de vrai chocolat plutôt que d’engloutir un paquet de gâteaux dits “de régime”...

6- Sauter des repas
La tentation est souvent grande soit de sauter un repas en prévision d’un dîner qui pourrait être trop riche, soit de sauter celui d’après pour “compenser”...
Erreur ! L’organisme répond de manière instantanée à ces variations caloriques et se met sur la défensive. Ainsi un repas très calorique suivi d’une diète de plusieurs heures le poussera à stocker davantage lors du repas suivant…
Vous avez prévu un dîner entre amis (et donc un petit écart) ? Mangez normalement au repas précédent et alléger le repas suivant en limitant graisse et sucre et en gardant au moins une viande ou un poisson, des légumes, un laitage et un fruit.

7- S’entraîner plus en mangeant moins
Ça peut sembler logique. En réduisant nos apports caloriques en mangeant moins et alimentant en augmentant nos dépenses en bougeant plus, on devrait maximiser notre perte de poids.
Seulement, ça ne marche pas comme ça ! Quand on mange bien en dessous de ce dont on a besoin, notre corps, qui n’est décidément pas idiot, passe en mode survie et ralentit son métabolisme de base comme par instinct de survie ! Rapidement, on arrête de perdre du poids et dès que l’on revient à une alimentation un peu plus conséquente, il y a de fortes chances pour que l’on reprenne tout ce que l’on a perdu !

8- Devenir une accro de la balance
On a souvent hâte de voir concrètement les résultats de ses efforts sur la balance et cela peut parfois virer à l’obsession… Résultat ? On se pèse presque tous les jours. Or cela ne sert strictement à rien si ce n’est à nous désespérer car d’un jour sur l’autre, notre poids peut varier de plusieurs centaines de grammes… sans que cela veuille dire que notre régime ne fonctionne pas !
Par ailleurs, sachez que le « gras » ne met pas qu'une nuit à se stocker ou à fondre, mais plutôt 2 à 3 jours ! Aussi la pesée du matin ne correspond pas aux efforts (ou écarts) de la veille, mais est le résultat de votre alimentation des 2 à 3 jours précédents, ce qui peut être décourageant ou trompeur.
Contentez-vous de vous peser une fois par semaine, toujours dans les mêmes conditions, et fiez-vous surtout à comment vous vous sentez dans votre jean “étalon”, il est votre meilleur allié pour mesurer vos résultats !

9- Mal dormir
C’est désormais un fait reconnu : le sommeil joue un rôle important dans la perte de poids.
Lorsque l’on ne dort pas suffisamment, on a ainsi tendance à avoir davantage faim durant la journée ! De plus, c’est durant la nuit que notre corps produit le plus d’hormones de croissance qui permettent la récupération nerveuse et musculaire et qui donnent l’ordre à notre corps d’utiliser les graisses pour fournir de l’énergie.
Ainsi, avec un meilleur sommeil, notre organisme est plus prompt à brûler des graisses pendant la journée !
Veillez alors à ne pas vous priver de sommeil !

10- Se comparer aux autres
Nous ne sommes pas toutes faites pour rentrer dans du 34 et nous ne perdons pas toutes du poids de la même manière ni à la même vitesse. Inutile de vous comparer aux autres, qu’il s’agisse de vos meilleures copines ou des stars d’Instagram ! Ainsi, votre partenaire de salle, même si elle a votre âge, sensiblement la même activité sportive que vous et à peu près votre morphologie, pourra avoir des besoins caloriques et un poids de forme très différents des vôtres.
L’important ? Que vous trouviez VOTRE poids de forme, celui dans lequel vous vous sentez bien et ce à votre propre rythme !

Un grand merci à Lise Lafaurie, diététicienne de LeDiet pour son aide !

Commentaires

Publié par Kimani - 02/11/2015 - 06:37

j'aime bien le concept

Laisser un commentaire

Votre nom * :
Votre email * :
Votre commentaire * :
* Champs obligatoires
Votre commentaire a bien été enregistré,
Il sera affiché dès validation par le webmaster Keep Cool.
Merci de votre participation !
haut de la page